Vous êtes ici : Accueil Actuelles Les systèmes d'infiltration des …

Les systèmes d'infiltration des eaux pluviales urbaines n’éliminent pas les biocides : la preuve grâce à des expériences en colonne (Avril 2021)

Arbeiten, die an der Universität Freiburg zusammen mit der Universität Lüneburg durchgeführt wurden, haben gezeigt, dass urbane Regenwasserversickerungsanlagen keinen zuverlässigen Rückhalt für Biozide bieten. In Säulenexperimenten mit Böden aus verschiedenen Freiburger Versickerungsanlagen konnte gezeigt werden, dass Biozide unter bestimmten Umständen aus diesen Anlagen auch ins Grundwasser versickern können.

Des travaux menés à l'université de Fribourg en collaboration avec l'université de Lunebourg ont montré que les systèmes d'infiltration des eaux de pluie urbaines ne permettent pas une rétention suffisante des biocides. Des expériences en colonne avec des sols provenant de différents systèmes d'infiltration à Fribourg (Allemagne) ont montré que les biocides peuvent, dans certaines circonstances, s'infiltrer vers les eaux souterraines à partir de ces systèmes.

Davantage d’informations sont disponibles dans l'article en anglais publié dans la revue à comité de lecture Scientific Reports, en libre accès.

Foto Schild RVA Wiehre

Photo: J. Lange

 

Aperçu de l'échantillonnage sur le terrain

Gouttière d'infiltration à Freiburg

Enfoncer le cylindre de sol dans le sol

DSC 8464 scalPhoto: M. Bork

DSC 8449 bearb scalPhoto: M. Bork

Excavation du cylindre de sol

Martelage dans une plaque d'acier sous le cylindre de sol

DSC 0593 bearb scalPhoto: M. Bork

DSC 8456 scalPhoto: M. Bork

 

Tests en laboratoire

Mise en place du test en laboratoire Echantillons
IMG 3605 scalPhoto: M. Bork IMG 3610 scalPhoto: M. Bork
Cylindre de sol simple Découpage du cylindre de sol après traçage du sol avec le colorant Bleu Brillant
DSC 8476 bearb scalPhoto: M. Bork DSC 8913 bearb scalPhoto: M. Bork
Cylindre de terre coloré Cylindre de terre ouvert
DSC 8833 Vauban scalPhoto: M. Bork DSC 8864 Vauban scalPhoto: M. Bork

 

Traduction du résumé de l'article (de l’anglais) :

La qualité des eaux souterraines dans les bassins versants urbains est menacée par les apports de biocides utilisés par exemple dans les peintures de façade pour supprimer la prolifération des algues et des champignons. Les biocides sont lessivés lors des fortes pluies. La rétention des biocides dans les systèmes d'infiltration des eaux pluviales dépend non seulement de leurs propriétés chimiques mais aussi des propriétés physico-chimiques et de la structure du sol. Les propriétés du sol changent au fil du temps, contrôlant également les voies d'écoulement préférentielles, par exemple en raison de l'activité biologique progressive. Pour étudier la mobilité des biocides dans les systèmes d'infiltration des eaux de pluie, nous avons analysé le transport de traceurs dont les propriétés de sorption diffèrent (bromure, uranine, sulforhodamine B) et des biocides communs (diuron, terbutryn, octhilinone) dans des expériences de colonne de laboratoire de carottes de sol non perturbées provenant de systèmes d'infiltration des eaux de pluie dont le vieillissement varie de 3 à 18 ans. Malgré une texture et des propriétés chimiques du sol similaires, la rétention du traceur et du biocide diffère significativement entre les expériences. Le recouvrement des traceurs et des biocides varie de 54% à 96% et de 5% à 54%, respectivement. La rétention réduite des solutés est vraisemblablement due au transport préférentiel dans les macropores du sol, comme cela a été confirmé par la coloration du sol avec le colorant bleu brillant. Nos résultats suggèrent un risque croissant de contamination des eaux souterraines avec l'augmentation de la proportion de macropores, qui peut être lié à l'activité biologique et au vieillissement des systèmes d'infiltration.

L'article complet se trouve ici.

IMG 0663 scal

Photo: M. Bork

 

Figure montrant la lixiviation de biocides dans les sols des noues d'infiltration urbaines.

Lixiviation des biocides dans les sols sans voies d'écoulement préférentielles distinctes Lixiviation des biocides dans les sols avec des voies d'écoulement préférentielles distinctes

2021 04 27 Schema Biozide Boden scal

Figure: M. Bork

2021 04 27 Schema Biozide Boden PräfFluss scal

Figure: M. Bork

2021 04 27 Schema Biozide Boden PräfFluss Legende FR
L'eau percole uniformément à travers les pores, en contact suffisant avec la phase solide du sol. Par conséquent, les molécules de biocide peuvent être attachées ("adsorbées") à la phase solide du sol et atteindre plus difficilement les eaux souterraines. L'eau s'infiltre principalement et rapidement dans les pores de plus grande taille ("macropores"). Par conséquent, l'eau n’est pas suffisamment en contact avec la phase solide du sol et seules quelques molécules de biocide peuvent s'accumuler. Une grande partie des molécules de biocide peut alors être transportée vers les eaux souterraines.