Vous êtes ici : Accueil Facteurs de risque de la lixiviation …

Facteurs de risque de la lixiviation des biocides

Les biocides sont des substances permettant de réduire les organismes nuisibles . Ils sont utilisés sur les façades pour prévenir le développement d’algues ou des champignons. Le risque de lixiviation des biocides des façades dépend de nombreux facteurs. Un des objectifs de NAVEBGO est de déterminer ces facteurs et de collecter des données pour les trois villes du projet, Fribourg, Landau et Strasbourg. L’étude sera menée dans différents quartiers des trois villes choisies et les résultats (facteurs, données) seront représentés sous forme de cartes.

Méthodologie

Les données qui ont permis la réalisation de cartes concernant les facteurs associés à la lixiviation des biocides ont été recueillies par les étudiants dans le cadre d’un enseignement universitaire (projet tuteuré). En règle générale, la propriété privée n'a pas été considérée. Les cartes servent principalement à comparer les quartiers et aucune garantie ne peut être donnée concernant les bâtiments individuels.

Facteurs associés à la lixiviation des biocides

Il est très difficile de prévoir avec certitude si des pictogrammes (algues, champignons) sont susceptibles de se développer sur les façades. De manière générale, les surfaces de façade qui sont en permanence humides et exposées à la pluie battante et aux projections d'eau sont beaucoup plus vulnérables que celles qui sont en permanence sèches ou qui peuvent sécher rapidement.

Divers facteurs tels que les avancées de toit, les bords d’écoulement, l’exposition, la végétation, les types de supports ainsi que l’état de la façade peuvent influencer le degré d'humidité et la rapidité avec laquelle une façade peut sécher. Pour les façades qui restent humides en permanence, il faut utiliser davantage de biocides pour prévenir le développement des algues et des champignons. Un enduit de façade blanc (ou coloré) dont la teinte n’est pas altérée indique une concentration élevée de biocides sur la surface de la façade ; dès lors, une pluie battante pourrait augmenter le risque de lessivage des biocides.

L'Agence fédérale de l'environnement (UBA) a recueilli des informations détaillées ainsi qu’un système d’aide à la décision pour diminuer l'utilisation de biocides sur les façades :

 

Les facteurs d'influence majeurs sont brièvement présentés ci-dessous :

Ombrage et verdissement

Une façade qui est ombragée en permanence du fait de la proximité avec d’autres bâtiment ou des arbres est susceptible de rester humide plus longtemps après un épisode de pluie, ce qui augmente le risque de développement d’algues ou de champignons.

Avec l'ombre des arbres Sans l'ombre des arbres
Beschattung Mit1 IMG 2056 Beschattung Ohne1 IMG 0650
Beschattung Mit3 IMG 2108 Beschattung Ohne2 IMG 0101

Photos: Marcus Bork

Bord d’écoulement

Les bords des toits et des fenêtres peuvent en partie évacuer l'eau de pluie de la façade, afin qu'elle sèche plus rapidement.

Avec bord d’écoulement Sans bord d’écoulement ou très étroit
Tropfkante Mit1 IMG 2085 Tropfkante Mit3 IMG 2105
Photos: Marcus Bork

Les avancées de toit

Les avancées de toit peuvent protéger partiellement les façades de l'eau de pluie et réduire le risque de développement des algues ou des champignons.

Avec avancées de toit Sans avancées de toit
Dachüberstand Mit2 IMG 2086 Dachüberstand Ohne2 IMG 0650
Dachüberstand Mit3 IMG 2107 Dachüberstand Ohne1 IMG 0100

Photos: Marcus Bork

Matériau de façade

Les façades peuvent être constituées de matériaux très différents, par exemple du crépi, du bois, du métal, du verre ou de briques. Tous ces matériaux sont susceptibles d’être colonisés par des algues et des champignons à des degrés divers. Dès lors, l’usage de biocides pour la protection des façades varie en fonction des matériaux et de la nature du support.  Sur le crépi, mais aussi sur le bois, des quantités importantes de biocides sont souvent utilisées pour la protection des surfaces, ce qui n'est pas nécessaire pour les façades en pierre ou en verre.

Crépi Crépi
Fassadenmaterial Putz1 IMG 2085 Fassadenmaterial Putz2 IMG 0652 bearb
Verre Bois
Fassadenmaterial Glas1 IMG 2104 Fassadenmaterial Holz2 IMG 2091
Brique Brique
Fassadenmaterial Klinker1 IMG 2100 Fassadenmaterial Klinker2 IMG 2090

Photos: Marcus Bork

Etat des façades

Le développement algale et des champignons sur les façades dépend des facteurs mentionnés ci-dessus et de l'utilisation de biocides. Que les façades soient blanches ou colorées, mais aussi fortement envahies d'algues et de champignons, cela n'affecte généralement pas la fonction physique de la façade. Le processus de verdissement des façades est perçu comme un problème d’ordre esthétique.

Blanc vif Envahi par la végétation
Fassadenzustand Strahlend2 IMG 2118 Fassadenzustand Bewachsen1 IMG 2066
Couleurs vives Infesté d'algues
Fassadenzustand Strahlend1 IMG 2075 Fassadenzustand Scheckig1 IMG 0094

Photos: Marcus Bork

Cartes - Facteurs de risque de la lixiviation des biocides : Fribourg

(Un clic sur la carte d'ensemble correspondante permet d'accéder aux cartes détaillées des différents quartiers de la ville)